Mining Business Center : 20 milliards Ar pour la construction d’un bâtiment high-tech

LCADASTRE-300x300’objectif étant d’augmenter la valeur ajoutée des substances minières en promouvant l’exportation des produits transformés tout en assurant leur traçabilité. Cela servira également de porte d’entrée aux investisseurs miniers à Madagascar.

Dans le cadre de la promotion du secteur minier au niveau national et international, le Bureau du Cadastre Minier de Madagascar (BCMM) en étroite collaboration avec le ministère auprès de la Présidence en charge des Mines et du Pétrole, mettra en place le Mining Business Center à Mamory Ivato. « Il s’agit d’une plateforme d’interactions entre les opérateurs et toutes les parties prenantes de ce secteur. C’est en même temps un catalyseur de développement permettant de simplifier les démarches administratives au même titre qu’un guichet unique », a expliqué Ratsimbazafy David, le Directeur général du BCMM lors d’une conférence de presse hier à l’hôtel Carlton.

Financement propre. « Construit sur une surface bâtie de 6 600 m², ce Mining Business Center constitue un bâtiment high-tech connecté en fibre optique et autonome énergétiquement grâce aux installations hybrides solaire et thermique. Et les travaux de construction ont coûté la bagatelle de 20 milliards d’Ariary, issus d’un financement propre de notre établissement public », a-t-il poursuivi. En fait, cette plateforme comprend un hall spacieux et élégamment décoré servant à organiser divers événements tels que les foires et les expositions. On y trouve également un amphithéâtre de 1 000 places qui convient parfaitement pour les conférences, les assemblées générales, les événements d’entreprises, ou bien les spectacles. Et à part les quatre salons VIP qui y sont installés, une galerie commerciale composée de 32 box à vocation de promotion a été mise en place sans oublier un restaurant. Mais ce n’est pas tout ! Il y aura une bibliothèque et une cartothèque dédiées au secteur minier, un espace dédié aux institutions bancaires et les bureaux de change ainsi qu’un musée sur les industries extractives à Madagascar.

1 tonne 400 kg d’or déclarés. Par ailleurs, le ministre auprès de la Présidence en charge des Mines et du Pétrole, Zafilahy Ying Vah a soulevé que le secteur minier constitue un levier de développement de la nation, mais sa part de contribution au PIB reste encore faible même si cela a augmenté de 2,12% à 4,12%. En effet, « les produits miniers exportés qui sont déclarés officiellement sont minimes, et ce, en raison des trafics illicites. Une stratégie d’assainissement est déjà menée afin d’assurer la meilleure gestion des ressources minérales. Des résultats encourageants ont été déjà enregistrés au niveau du secteur aurifère. En effet, si la quantité d’or destinée à l’exportation n’a jamais atteint les 100 kg depuis l’Indépendance de Madagascar, les statistiques en 2016 ont affiché que 586 kg d’or exportés ont été déclarés. Et nous avons atteint la première tonne d’or d’exportation déclarée officiellement le premier semestre de cette année. Plus précisément, une déclaration d’une tonne et 400 kg d’or ont été exportée. En outre, la mise en place de ce Mining Business Center contribue à assurer la traçabilité des pierres précieuses et industrielles ainsi que des métaux précieux et industriels depuis les sites d’exploitation, en passant par le lieu de transformation jusqu’à leur exportation », a enchaîné le ministre de tutelle.

Retombées positives. D’autant plus, il y aura un lieu sécurisé comprenant entre autres des équipements high-tech, des détecteurs de métaux, des accès magnétiques et des contrôles de caméra de surveillance, pour assurer les transactions minières. « L’objectif étant d’augmenter la valeur ajoutée des substances minières en promouvant notamment l’exportation des produits transformés. Et des retombées économiques positives pour les communautés et les communes concernées par l’exploitation minière seront tirées. Nous faisons ainsi appel aux opérateurs économiques intéressés à l’opérationnalisation de ce Mining Business Center qui est prévu le début de septembre prochain », a conclu le directeur général de BCMM.

 

 

 

source  midi